RACE HORSE. ♠

Bienvenue nouveau jockey dans le monde des courses...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Speeding way. »

Aller en bas 
AuteurMessage
Nanmere
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Messages : 586
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 20
Localisation : In my room

Point Race
Point Race:
100/100  (100/100)

MessageSujet: « Speeding way. »   Mer 1 Sep - 23:32




Presentation
Psychologie
    ♣ Nom du cheval : Speeding way
    ♣ Âge : 3 ans
    ♣ Sexe : Mâle
    ♣ Type de Cheval : Galopeur
    ♣ Spécialitée : Obstacle

    ♣ Propriétaire : Deauville
    ♣ Ecurie : Ecurie de Deauville
    ♣ Prix :

    ♠ jockey du moment : Unaja
    ♠ historique des jockeys :
    - Unaja
    -
    -

    Speeding way, , il est très compétitif : il aime se battre sur la ligne droite. Il n'est peut être pas très rapide mais il est très endurant, ce qui fait de lui un bon cheval de course. Cependant, il n'excelle pas vraiment en se qui concernce la haie. Pourtant, ses parents sont de grand champions mais il n'a pas hérité de leurs capacités pour franchir les haies. Ses anciens propriétaires ont continué à le faire courir en haie, pensant qu'il s'améliorerait avec de l'entraînement. Car Way est comment dire ... insupportable. Il cherche toujours une bêtise à faire; il déteste s'ennuyer. Même au pré, il essayera tout le temps de vous chercher. Au fond, il n'est pas très sociable, et que se soit avec les chevaux ou avec les humains. Il ne supporte personne. A voir pour son propriétaire mais ne vous attendez pas à un câlin dès la première rencontre. Sachez que ce cheval peut se révéler très convaincant, il joue très bien la comédie. Il vous séduit pour ensuite vous faire tomber ou autre. En vous souhaitant bonne chance...



_______________________


Dernière édition par Nanmere le Sam 29 Jan - 2:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://race-horse.forumactif.com
Unaja
Petit poulain encore tout vert.
avatar

Féminin Messages : 27
Date d'inscription : 24/01/2011
Age : 28

Point Race
Point Race:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: « Speeding way. »   Jeu 27 Jan - 1:03

Mercredi 26 janvier 2011


Le monde des courses m'avait toujours attirée mais son côté industriel et financier m'avait longtemps rebuté. Toutefois, je tenais peut être aujourd'hui une occasion de changer d'avis. L'une de mes amies cavalières, Nanmere, m'avait proposé de la rejoindre au domaine de Racehorse, immense terrain d'entraînement des chevaux de courses. Ils cherchaient actuellement des jockeys pour sortir les chevaux et les travailler dans l'attente des prochaines courses. C'était l'idéal pour moi, exactement ce qu'il me fallait pour découvrir ce milieu à mon rythme sans avoir la pression de la compétition sur les épaules immédiatement. D'autant plus qu'à peine arrivée, je m'étais vu attribuer une monture qui avait visiblement le don d'agacer tout le monde. A chaque fois que je cherchai à obtenir davantage d'informations sur lui, j'avais droit à un regard au ciel, un grincement de dents, un sourire qui s'efface... D'un côté, cela me ravissait : j'avais toujours eu le chic pour accrocher avec les chevaux que tout le monde détestait. Mais de l'autre, j'étais tout de même inquiète : face à quoi allais-je me retrouver ? Un animal traumatisé devenu dangereux ? Un orgueilleux qui avait pris l'homme en grippe ? Une tête de noeud butée ?
A force de me poser des questions, je n'en trouvais plus le sommeil mais enfin il était là : le petit carnet contenant toutes les informations sur ma future monture et qui m'autorisait enfin à aller m'en occuper. Stationnant ma voiture devant l'entrée du domaine, j'en descendis rapidement et attrapai le lourd sac contenant toutes mes affaires d'équitation, en esperant secrètement qu'un casier me serait mis à disposition dans l'écurie pour y mettre tout mon bazar.

Traversant d'un pas leste la première cour du domaine, je demandai à un palefrenier de passage de m'indiquer l'écurie de Deauville où résidait mon protégé, taisant toutefois son nom pour éviter de croiser une fois de plus un regard exaspéré qui aurait achevé de me faire mourir d'anxiété. Une fois le renseignement pris, je m'inquiétai de la présence de casiers et l'on m'indiqua le bâtiment des bureaux où se trouvait apparemment des casiers et une salle pour les jockeys. Parfait. J'y passai en vitesse déposer mon sac, repris uniquement mes affaires de pansage et pris le chemin de l'écurie de Deauville en essayant de me souvenir du mieux que je pouvais des indications du palefrenier. Malgré toutes mes prédispositions pour me perdre, surtout sur un terrain aussi grand, je parvins du premier coup à l'écurie qui m'intéressait. Poussant la lourde porte, je m'arrêtai un instant pour admirer les lieux : les larges boxes étaient ouverts sur l'allée impeccables, le soleil inondait le batiments par les panneaux de verre du toit et tout embaumait le foin frais. Jetant un oeil dans le premier box je constatai que tout était nickel, de la litière fraiche à l'abreuvoir automatique rutilant. J'avais même peine à croire que je me trouvais en face de chevaux réels qui mangent, bougent et font leur crottin...
Reprenant mes esprits, je reconnu sur une des portes une plaque qui portait le seul nom que me soit un tant soit peu familier : Speeding Way. Ce nom qui faisait lever les yeux au ciel, qui faisait soupirer sur son passage, enfin, j'allais pouvoir mettre une tête dessus. Enfin... une croupe... Car c'était tout ce que l'alezan me montrait de lui : une arrière main musclée et luisante, dégageant une force à la fois impressionante et terrifiante car la seule chose que je parvenais à faire était de me demander à quelle distance je volerais si je recevais un coup de sabot en provenance de cet animal.

Ravalant mon stress, je m'approchai de la porte et appelai le poulain qui ne bougea pas une oreille et se contenta de souffler dans sa litière pour y dénicher quelques granulés oubliés durant le repas. Bien décidée à attirer un peu son attention, j'ouvris la porte du box mais restait sur le seuil en continuant d'appeller l'étalon, sans faire un geste et dans l'attente que ce soit lui qui vienne à ma rencontre. Finalement, il consenti à se tourner et me regarda fixement, l'oeil alerte et les oreilles en avant. J'attendis encore un moment avant qu'il ne fasse un pas dans ma direction puis étende son encolure pour examiner si je lui amenai quelque chose. Mon stoïsme ne tarda pas à le lasser et il retourna à ses recherches dans la paille. Pour ma part, je m'avançai doucement jusqu'à sa tête et attendi encore quelques secondes avant de poser ma main sur son encolure. Une oreille tourna, la peau de l'encolure se crispa mais ce furent là les seules réactions auxquel j'eu droit.
Ressortant du box un instant, j'attrapai mon licol et revint aux côtés de l'alezan, toujours aussi impassible mais je savais pertinnement que sa vision lui permettait de surveiller mes moindres faits et gestes. Gardant la longe séparée du licol sur mon épaule, j'approchai ce dernier de la tête de Speeding Way qui ne cilla pas. Ne parvenant pas à lui enfiler et n'ayant nullement l'intention de me rouler par terre pour lui mettre je claquai la langue et pressai le dessous de l'encolure pour inciter le cheval à relever la tête. Le résultat ne se fit pas attendre : l'alezan releva violemment la tête, la mettant totalement hors de ma portée.
« Parfait, tu as raison, garde la là haut ! »
Il commençait à m'agacer avec ses manigances : si cela l'amusait de se casser le cou en gardant la tête en l'air libre à lui mais il allait devoir tenir ! Mettant ma main sous la tête de l'étalon je la maintins en l'air tant que je sentis de la résistance chez l'étalon. Il chercha à la redescendre, furieux que je le maintienne dans cette position inconfortable, chercha à reculer pour finalement s'acculer contre le mur, rien n'y fit ! La peste que j'étais ne voulait pas lacher prise... Lorsque finalement je sentis la résistance s'atténuer et la tête devenir plus lourde dans ma main mais sans forcer, je relachai la pression et le laissai redescendre. Visiblement calmé pour l'instant, l'alezan me laissa alors lui passer le licol et l'entraîner hors du box. Je le félicitai pour cette réaction et le caressai avant de l'attacher dans l'allée de l'écurie en vue de le panser et de faire ainsi connaissance.

Le poulain n'étant pas particulièrement sale, je m'emparai immédiatement d'un bouchon sans passer par la case étrille. Je brossai alors méticuleusement le corps musclé et luisant de l'alezan d'abord à l'aide du bouchon puis avec la brosse douce. Speeding Way se montrait calme et docile, tournant parfois une oreille dans ma direction voir la tête mais plus par curiosité que par affection envers ma personne. Reprenant le bouchon, je démêlai doucement les crins de l'animal puis entrepris de curer les pieds. A ma grande suprise, Speeding ne se fit pas prier pour donner son pied. Moi qui m'attendais à une nouvelle bataille, je me mordis les lèvres d'avoir été si médisante. Peut être la leçon avait-elle porté ses fruits ? Peut être allait-elle suffire pour que je sois respectée ?
Je fus vite rassurée sur la faculté de l'étalon à établir des plans mesquins : sitôt que j'eu commencé à curer le pied, le poulain reporta tout son poids dessus, faisant même mine de s'effondrer.
« Ahah, ce n'est pas à moi que tu vas apprendre ce truc ! Tu peux toujours essayer mais je sais que tu ne te mettras pas par terre pour une histoire aussi bête »
A peine avais-je prononcé ses mots, que je senti le poids sur mon bras augmenter encore et me demandai si je n'avais pas tort dans mes pronostics... Je tins toutefois bon et maintins l'antérieur bien relevé, faisant clairement comprendre à l'animal que s'il voulait se débarasser de moi, il faudrait qu'il se mette par terre, et encore....
Finalement, le poulain fini par céder et réalléga sa jambe, pour mon plus grand soulagement car j'ignorais combien de temps je tiendrais encore. Je terminai de curer les pieds dans le calme, Speeding réfléchissant sans doute à sa bêtise suivante. Il n'aurait cependant sans doute pas le temps de la mettre en oeuvre car j'en avais fini avec lui pour aujourd'hui, ne souhaitant pas me battre plus longtemps. Je ramenai donc l'alezan dans son box, lui glissai un morceau de carotte pour le laisser sur une note sympathique et emmenai avec moi mes affaires tandis que je quittai l'écurie. Tout en marchant, je ne pu réprimer un sourire : j'en avais bavé mais pourtant, j'adorais déjà ce cheval qui me poussait à anticiper, à me remettre en question et à me battre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanmere
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Messages : 586
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 20
Localisation : In my room

Point Race
Point Race:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « Speeding way. »   Sam 29 Jan - 2:01

    Qu'est-ce que j'adore tes résumés Unaja ... I love you
    + 3 Moral
    + 2 Confiance

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://race-horse.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Speeding way. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Speeding way. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RACE HORSE. ♠  :: 
♠ Écuries du Domaine. ♠
 :: ~ Grandes Écuries de Race Horse. :: Chevaux de Deauville.
-
Sauter vers: